J’ai sauvé un adolescent sans le sou récemment orphelin dans le métro, des années plus tard, il propose à ma fille

974 Views

Un garçon orphelin et sans le sou était la lumière au point le plus sombre de ma vie, et je l’ai sauvé de sa vie misérable. Plusieurs années plus tard, il a proposé à ma fille, et j’ai été outré.

Perdre un enfant sous leurs yeux est le pire cauchemar de tous les parents. Un jour, j’étais à la station de métro, tenant la main délicate de ma fille Sally.

Lorsque le train est arrivé, la foule m’a poussé en avant et j’ai failli tomber. Puis la porte du métro s’est refermée et je me suis détendu. « C’était fou ! Hé, chérie, ça va ? J’ai dit. C’est alors que j’ai réalisé que Sally avait disparu.

J’ai grossièrement écarté les passagers du train, mais Sally était introuvable. Je pleurais et criais son nom.

« Sally, où es-tu, chérie ? me suis-je demandé en larmes. J’ai serré ma tête et j’ai commencé à sangloter.

Peu de temps après, j’ai entendu une voix calme demander : « Ça va ?

J’ai regardé derrière pour voir un garçon en haillons. Il n’avait pas l’air d’avoir plus de 15 ans et avait de bons yeux. “Je cherche ma fille !” J’ai pleuré. “Je l’ai perdue!”

La gentillesse revient de manière surprenante.
L’adolescent sourit. « Est-ce qu’elle s’appelle Sally ? Il a demandé.

“Oui c’est le cas!” J’ai pleuré. « L’avez-vous vue ? Comment connaissez-vous son nom ?

“Viens avec moi,” dit l’adolescent.

Il m’a conduit à un siège où j’ai vu ma Sally. Elle mangeait joyeusement un sandwich en balançant ses pieds.

« Sally, ma chérie ! » J’ai enroulé mes bras autour d’elle. “Oh, Dieu merci, tu vas bien.”

Elle a souri. “Jordan m’a aidé, papa. Nous étions séparés à la porte, et Jordan m’a aidé à monter dans le train. Il m’a aussi donné son sandwich… Il semble que c’était tout ce qu’il avait à manger, mais il me l’a donné.”

Je ne pourrais pas assez remercier Jordan. Perdre Sally a été le point le plus sombre de ma vie, et Jordan était une lumière dans cette obscurité. Il a sauvé la vie de ma fille !

“Ça te dérange si je te demande ce que tu fais ?” Je lui ai demandé. “Tu sembles vraiment jeune.”

“Je suis sans abri et orphelin”, a-t-il expliqué, un sourire triste sur le visage. “J’ai vécu avec ma tante jusqu’à ce qu’elle me vire. Je suis soulagé d’être sorti de là parce qu’elle avait fait de ma vie un cauchemar ! Je mendie pour vivre, mais je suis plus heureux maintenant. Faites-moi confiance. Être sans le sou et être orphelin ne fait pas autant mal qu’une vie misérable”, a-t-il conclu, et je me suis senti mal pour lui.

Jordan était un bon garçon. Je pouvais le voir dans ses yeux. Je devais l’aider, alors je l’ai ramené à la maison.

Il s’est également avéré être très travailleur et il nous aidait à réparer la maison. Je lui ai offert de l’argent pour la tâche, mais il a toujours refusé. Bientôt, il nous a dit qu’il avait trouvé un emploi et qu’il avait déménagé. Il a vécu avec nous pendant deux ans.

Parfois, quand j’étais seule, je me demandais s’il allait bien.

« Où es-tu en ce moment, Jordan ? Es-tu heureux ? » me demandais-je en regardant le ciel. Dix ans plus tard, j’aurais aimé ne pas avoir demandé ça.

“Hé, papa ! Il est en route”, m’a dit ma fille Sally. Ma femme et moi avions invité son petit ami à dîner. Sally voulait qu’on le rencontre.

Quand la sonnette retentit, Sally se précipita vers la porte. “Il est là!” gazouilla-t-elle.

Ma femme et moi avons tous les deux ri. « Est-ce que quelqu’un va croire qu’elle a 22 ans ? C’est encore une petite fille, » ris-je.

“Les filles ne grandissent jamais pour leurs pères. Et ici, nous avons l’équipe père-fille la plus forte du monde”, a ajouté ma femme, et j’ai ri.

Mais dès que Sally a amené son petit ami à l’intérieur, mon sourire s’est estompé. Son petit ami s’est avéré être Jordan ! Jordan, qui a été sans abri pendant plusieurs années. Comment Sally a-t-elle pu faire ça ?

« Tu te souviens de Jordan, n’est-ce pas ? C’est mon petit ami. Nous sommes entrés en contact en ligne », a dit Sally, et je l’ai perdu.

« Tu ne peux pas être sérieuse, Sally ! Veux-tu épouser quelqu’un qui était un clochard sans abri jusqu’à il y a quelques années ?

“Mon chéri!” ma femme est intervenue. “C’est impoli. Laissez-le au moins s’asseoir.”

« Nous ne pouvons pas approuver ça, Marla ! Je ne peux pas ! J’ai déclaré.

Quel père donnerait volontiers sa fille à un homme autrefois sans abri et issu d’une famille brisée ? Je ne voulais pas que ma Sally fasse partie de quelque chose de cassé. C’était ma fille unique et je voulais le meilleur pour elle.

“Je suis désolé, Sally,” lui dis-je. « Dis-lui de partir tout de suite ! Je ne peux pas approuver ça !

« Monsieur, je… » Jordan venait juste de commencer à parler quand je l’ai interrompu.

« Je parle avec ma fille ! Qui vous a donné le droit d’interférer ? lui ai-je crié dessus.

Jordan n’a rien dit d’autre.

Sally me tenait les mains. “Je veux juste te dire une chose, papa. S’il te plaît, écoute cette seule chose. Je te promets que tu ne le regretteras pas. S’il te plaît ?”

“Ne le faites pas…”

“Et promets-moi que tu ne m’interrompras pas avant que j’aie fini, papa, s’il te plaît,” insista Sally.

J’ai abandonné. “D’accord,” dis-je.

“Jordan ne s’est pas contenté de me donner un sandwich ce jour-là, papa”, m’a dit Sally. « Il t’a aidé aussi, papa. Comment peux-tu oublier ça ?

Je pouvais voir où elle allait.

“Ce jour où il m’a aidée, je l’ai embrassé sur la joue et je l’ai serré dans mes bras”, a-t-elle poursuivi. “J’étais terrifié quand je ne t’ai pas vu. Je me fichais qu’il soit sans abri ou non. moi son sandwich, même si c’était tout ce qu’il avait. Imagine à quel point il est gentil, papa ! S’il faisait ça pour quelqu’un qu’il ne connaissait pas, pense à tout ce qu’il ferait pour moi maintenant que je suis quelqu’un qu’il aime .”

“Je me fiche de son passé, papa, et je me fiche de sa famille. Je connais Jordan. Je l’aime. Et je l’apprécie pour tout ce qu’il a fait pour nous. C’est celui que j’ai choisi, et il sera toujours spécial pour moi. Mais nous ne ferons rien sans ta bénédiction et celle de maman. Jordan ne voulait pas me demander en mariage tant que maman et toi n’étiez pas à l’aise avec notre relation.

Quand Sally a dit ça, quelque chose en moi a changé. J’ai regardé Jordan et je me suis souvenu de notre passé. Il était là… celui qui avait sauvé ma Sally. S’il ne l’avait pas aidée, peut-être que Sally n’aurait pas été avec moi, pensai-je.

Gardant son passé derrière nous, je fis un pas en avant et le serrai dans mes bras. “Je suis désolé, Jordan,” dis-je. “J’avais tort. Je suis désolé.”

Il m’a embrassé en retour et a pleuré. C’était la première fois que je voyais Jordan pleurer. “Puis-je te demander quelque chose?” sanglota-t-il.

“Vas-y. Tu fais partie de cette famille maintenant,” lui dis-je.

“Merci,” murmura-t-il. “Je ne me suis jamais senti aussi aimé auparavant. Est-ce que ça va si je t’appelle papa?” il a dit.

“Bien sûr,” répondis-je en le serrant contre moi.

Que pouvons-nous apprendre de cette histoire ?

La gentillesse revient de manière surprenante. Jordan a eu la gentillesse d’aider Sally lorsqu’elle s’est perdue. Des années plus tard, cette gentillesse lui est revenue sous forme d’amour.
Le passé d’une personne ne définit pas son avenir. Le père de Sally ne voulait pas que Jordan épouse Sally parce que Jordan n’avait pas un bon passé. Le père de Sally a réalisé qu’il avait tort après que Sally lui ait rappelé que la seule partie du passé de Jordan qui le définissait était quand il les avait aidés.

Partagez cette histoire avec vos amis. Cela pourrait égayer leur journée et les inspirer.

Si vous avez aimé cette histoire, vous aimerez peut-être celle d’un mendiant qui a dépensé tout son argent pour acheter de la nourriture à une fille perdue dans le métro et qui a reçu une boîte avec les clés de la maison le lendemain.

Cette pièce est inspirée d’histoires de la vie quotidienne de nos lecteurs et écrite par un écrivain professionnel. Toute ressemblance avec des noms ou des lieux réels est purement fortuite. Toutes les images sont uniquement à des fins d’illustration. Partagez votre histoire avec nous; peut-être que cela changera la vie de quelqu’un.

Leave a Comment