Le chat s’est lié d’amitié avec le cheval et maintenant ils explorent tous les deux de nouveaux endroits — presque tous les jours !

92 Views

Le chat commença à aller aux écuries avec sa mère humaine, comme la compagne la plus fidèle. Mais personne ne se doutait que les siamois intelligents possédaient un talent inné pour les sports équestres !

Rencontrez Louis!


Louis n’était qu’un chaton lorsqu’Emma Massingale, une entraîneuse de chevaux professionnelle du nord du Devon, en Angleterre, l’a rencontré par l’intermédiaire d’un ami. Elle est immédiatement tombée amoureuse de ce beau mec.

« Sa propriétaire avait des difficultés dans la vie, et elle ne pouvait plus garder Louis avec elle. Alors bien sûr, j’ai dit que je serais heureuse de l’emmener », se souvient Emma.

Louis a un caractère assez particulier. Peu de temps après avoir emménagé dans sa nouvelle demeure, il déclara que toute la zone visible était son royaume. Et il commença à accompagner Emma aux écuries pour l’aider à prendre soin des chevaux.


« Un jour, il m’a suivi. Une fois aux écuries, il entrait dans les stalles, grimpait sur les clôtures et se frottait la tête contre les chevaux. Puis il est devenu un peu plus audacieux et a commencé à sauter sur le dos des chevaux, à s’asseoir dessus ou à sauter de l’un à l’autre.

Les chevaux reçurent favorablement leur nouveau camarade et le reniflèrent amicalement de la tête aux pieds. Mais par-dessus tout, Louis aimait passer du temps avec un cheval nommé Comet, célèbre pour son caractère très calme.


Désormais, Louis et Comet sont souvent vus dans la forêt. Ils marchent à travers les arbres, traversent des ponts et traversent des ruisseaux. Et puis le cheval ramène son ami sain et sauf.

Le cavalier à fourrure de six ans se transforme en commandant en chef lorsqu’il monte en selle. Il aime l’air frais et l’odeur des arbres, et il aime arpenter ses terres à hauteur de cheval, tel un chevalier médiéval.

« Comet et Louis ressemblent à une équipe bien coordonnée. Si le chat veut que le cheval s’arrête, il se mord la crinière. C’est un peu fou, mais amusant », rit Emma.

« Si Louis en a assez de rouler, il peut simplement sauter à terre. Mais il semble vraiment apprécier ça, car il reste en selle pendant des heures.

« Parfois, nous roulons ensemble ou proches les uns des autres. Et Louis emmène parfois son frère Rémy faire une autre promenade.

Si d’autres personnes les voient lors de ces balades, ils ne remarquent pas toujours Louis le Cavalier. Mais ensuite il miaule et cela incite les passants à regarder de plus près.

Regardez la vidéo complète de l’aventure :


Après une journée amusante à cheval, Louis frotte sa tête avec gratitude contre son ami ongulé. Et puis rentre chez lui pour récupérer et embrasser sa famille aimante.

Il est temps pour le cavalier à fourrure de se reposer.

Leave a Comment