Chaque jour, une vieille dame qui pleure attend à l’arrêt de bus et s’éloigne lorsque le bus arrive

145 Views

Eric a déménagé dans une petite ville et adorait être chauffeur de bus. Un jour, il a remarqué une vieille dame en pleurs à un arrêt de bus spécifique. Elle était là tous les jours presque à la même heure mais n’entrait jamais. Il la rencontra un jour à la fin de son quart de travail et lui demanda pourquoi elle pleurait. Sa réponse était stupéfiante.

“Vivre dans une petite ville est tellement mieux que la ville, Mme Davenport”, a déclaré Eric à l’un de ses clients. Il avait récemment déménagé de New York à Greenport, New York, et adorait ça. Il avait été chauffeur de bus dans la grande ville mais voulait changer de rythme, donc ce déménagement était parfait.

Cette petite ville lui a permis d’apprendre le nom de certains de ses mécènes et d’avoir des contacts humains. Tout le monde à New York était tellement occupé qu’il n’aimait pas bavarder. C’est devenu solitaire, alors Eric a pris une grande décision et ne l’a pas regretté, même s’il était relativement nouveau en ville.

Il avait déjà rencontré quelques personnes formidables, comme Mme Davenport, qui s’est également assise près de lui et lui a raconté sa journée. Elle était aussi une grande auditrice, et il n’aurait pas pu être plus heureux.

“Pourquoi ne montes-tu pas dans le bus ? Qu’attends-tu ?” se demanda-t-il en la regardant avec son expression sérieuse. La femme plus âgée lui rendit son regard et quelque chose dans ses yeux lui donna envie de répondre.
Mais lors de sa première journée de travail, il est arrivé à un arrêt de bus et a vu une femme âgée pleurer juste devant. Eric voulait l’aider, principalement parce qu’il neigeait beaucoup, mais il ne savait pas quoi faire. Peut-être qu’il pourrait lui parler quand elle serait montée dans le bus. Cependant, elle n’est jamais entrée. Elle a marché dans l’autre sens quand il a ouvert les portes et n’a pas regardé en arrière.

Il a finalement interrogé Mme Davenport à ce sujet, mais elle n’avait aucune idée de qui il parlait. “Où l’as-tu vue?” se demanda-t-elle, et il expliqua exactement à quel arrêt de bus elle s’était rendue. “Eh bien, c’est en fait près de la maison de retraite, donc ce n’est pas si surprenant. Elle pourrait être confuse ou en deuil de son défunt mari.”

“Oh, c’est terrible. Ils ne devraient pas la laisser sortir sans surveillance. Elle pourrait se blesser”, a commenté Eric en conduisant et en saluant tous les nouveaux passagers.

« Ça arrive. Nous serons tous à sa place un jour, je suppose. » Mme Davenport haussa les épaules et finit par descendre à son arrêt de bus.

***

Eric a vu la même vieille dame au même endroit à la même heure tous les jours pendant une semaine, et elle pleurait toujours. Mais un jour, elle n’était pas là pour une raison quelconque. Il a commencé à s’inquiéter et espérait que quelqu’un à la maison de retraite veillait sur elle.

Mais à la fin de sa journée, il était sur le chemin du retour vers le terminal lorsqu’il a vu la femme au même arrêt de bus. Bien qu’il ait enfreint le protocole, il a arrêté le véhicule et s’est approché de la femme qui pleurait alors qu’elle était assise sur le banc.

« Madame. Est-ce que ça va ? Puis-je vous aider ? » demanda Eric, essayant d’être aussi doux que possible.

La vieille dame leva les yeux et secoua la tête. “Non, il n’y a rien que tu puisses faire.”

« Habites-tu à la maison de retraite ? Veux-tu que je t’y accompagne ? continua-t-il, essayant n’importe quoi pour qu’elle s’ouvre.

Elle secoua à nouveau la tête. “Je ne veux pas y retourner si tôt.”

Eric s’assit à côté d’elle et parla de lui pour la mettre à l’aise. “Au fait, je m’appelle Eric. Je viens d’emménager en ville il y a quelques semaines et j’ai commencé ma route récemment. J’ai rencontré des gens formidables et je vous ai vu à cet arrêt de bus tous les jours depuis. Mais aujourd’hui, vous étaient un peu en retard. Pourquoi ?”

“Oh, tu m’as remarquée. Je me suis endormie à la maison,” déclara la vieille dame, sortant un mouchoir de son sac à main et essuyant ses larmes. “Je devrais probablement y aller maintenant.”

« Attendez, madame. Comment vous appelez-vous ?

“Je suis Rose Lindell. Ravie de rencontrer un jeune homme aussi gentil,” répondit-elle en se levant.

« Attendez encore. Je suis désolé, Mme Lindell. Mais je dois vous demander… pourquoi ne montez-vous pas dans le bus ? Qu’attendez-vous ? se demanda-t-il en la regardant sérieusement.

La femme plus âgée lui rendit son regard et quelque chose dans ses yeux lui donna envie de répondre. “Mon petit-fils m’a laissé ici. Il m’a dit qu’il viendrait me chercher dès que sa maison serait prête pour moi. Cela devait prendre quelques semaines. Cela fait des mois, et je n’ai pas eu de ses nouvelles.”

« Tu veux dire qu’il vient de te laisser dans cette maison de retraite ? Juste comme ça ? demanda Eric, se sentant affreux que la femme soit passée par là.

“Oui, il l’a fait. J’ai vendu ma maison et je lui ai tout donné pour qu’il puisse démarrer une entreprise. En échange, je devais vivre avec sa famille. Mais il n’est pas venu. Je l’attends à l’arrêt de bus tous les jours . Je ne pense pas qu’il revienne plus. Mais la route que vous conduisez mène directement à ma maison. Ça me manque énormément », a expliqué Mme Lindell, ses larmes recommençant.

Eric ne pouvait pas croire que son petit-fils avait fait quelque chose d’aussi odieux après qu’elle se soit sacrifiée pour lui. C’était terrible. “Ecoute, pourquoi ne viens-tu pas avec moi ? Dîne chez moi ? Je n’ai qu’à conduire mon bus jusqu’au terminal, et nous pourrons marcher jusqu’à chez moi. Je te reconduirai dans ma voiture plus tard,” Eric offert, espérant que sa gentillesse soulagerait sa douleur.

La vieille dame hocha la tête et monta finalement dans le bus avec lui. Ils ont pris le bus jusqu’au terminal pour la nuit et ont marché jusqu’à chez lui. Mais alors qu’Eric atteignait sa porte, il réalisa que Mme Lindell s’était arrêtée sur le trottoir.

“Que se passe-t-il?” demanda-t-il, inquiet.

“Tu vis ici?”

“Oui pourquoi?”

“C’est… c’était ma maison”, a déclaré Mme Lindell, choquant Eric. Il n’arrivait pas à croire à une telle coïncidence et se sentait en quelque sorte coupable d’avoir acheté sa maison. Ses larmes recommencèrent à couler et il ne put résister à l’envie de tenir la femme dans ses bras. Ils sont restés dehors sur le trottoir dans une étreinte émotionnelle pendant plusieurs minutes.

Quand elle s’est calmée, Eric a chuchoté : « Pourquoi n’entrerons-nous pas ?

La femme plus âgée hocha la tête et sourit. Ils ont dîné et Eric lui a dit de rester dans sa deuxième chambre pour la nuit. Elle accepta à contrecœur, et il pouvait dire qu’elle était heureuse d’être dans sa maison.

Pendant ce temps, il se tourna et se retourna toute la nuit en pensant à cette situation difficile et prit une décision le matin.

“Madame Lindell, aimeriez-vous vivre ici avec moi ? J’ai perdu ma mère quand j’étais plus jeune, et je n’ai plus de famille depuis. maison », proposa Eric en souriant à la vieille dame alors qu’ils prenaient le petit déjeuner.

Les yeux de Mme Lindell se remplirent d’eau. “Jeune homme. Je n’ai pas d’argent pour le loyer. Seulement ma pension. Est-ce que ça va ?”

“Ne t’inquiète pas pour ça. Nous trouverons une solution,” continua-t-il.

“Merci,” souffla-t-elle et recommença à pleurer. Mais avec un peu de chance, elle ne pleurerait plus à l’avenir.

Eric l’a emmenée à la maison de retraite pour récupérer ses affaires, et ils n’ont jamais regardé en arrière. Mme Lindell était une excellente cuisinière et, finalement, elle s’est sentie comme une mère pour lui. Ils n’ont plus jamais entendu parler de son petit-fils.

Que pouvons-nous apprendre de cette histoire ?

Un parfait inconnu peut devenir votre famille. Eric a offert une maison à Mme Lindell et elle est devenue sa famille.
Il est essentiel de s’occuper des personnes âgées. Certaines personnes oublient leurs parents plus âgés et les laissent dans des maisons de retraite. Mais ils méritent tellement mieux.
Partagez cette histoire avec vos amis. Cela pourrait égayer leur journée et les inspirer.

Si vous avez aimé cette histoire, vous aimerez peut-être celle d’une vieille dame qui devait fêter Pâques seule lorsque son fils l’a découverte en train de faire la vaisselle dans un café.

Ce récit est inspiré de l’histoire de notre lecteur et écrit par un écrivain professionnel. Toute ressemblance avec des noms ou des lieux réels est purement fortuite. Toutes les images sont uniquement à des fins d’illustration. Partagez votre histoire avec nous; peut-être que cela changera la vie de quelqu’un.

Leave a Comment