Joe O’Donnell, l’homme qui a pris cette photo, pensait que le petit garçon dormait. Mais ce qu’il a découvert ensuite lui a brisé le cœur

131 Views

Joe O’Donnell, l’homme qui a pris cette photo à Nagasaki, a été envoyé par l’armée américaine pour capturer la dévastation causée au pays japonais à la suite de raids aériens avec des bombes incendiaires et des bombes atomiques. À partir de septembre 1945, il voyagea à travers l’ouest du Japon, faisant la chronique de l’épave et soulignant la misère des victimes de la bombe, y compris les morts, les blessés, les sans-abri et les orphelins. Des images d’agonie humaine étaient imprimées à la fois sur ses négatifs et sur son cœur.

Sur la photo, l’enfant se tient debout, ayant terminé son travail en transportant son frère décédé vers un site de crémation. Une influence militaire évidente se tenait au garde-à-vous. C’est déchirant de voir le jeune qui porte son petit frère sur son dos, conserve une lèvre supérieure raide et essaie si fort d’être courageux. Il personnifie l’esprit d’une nation vaincue.

« J’ai repéré un gamin de dix ans qui passait. Sur son dos, il portait un bébé. Nous avons vu des enfants au Japon à l’époque porter leurs jeunes frères ou sœurs sur le dos, mais ce garçon s’est démarqué. Je pouvais voir qu’il était venu à cet endroit pour une raison sérieuse. Il ne portait pas de chaussures. Son expression était sévère. La tête du bébé était penchée en arrière, comme s’il dormait profondément. Le garçon est resté là pendant peut-être cinq à 10 minutes.

«Les hommes masqués blancs se sont approchés de lui et ont commencé à retirer tranquillement la corde qui retenait le bébé.» C’est alors que j’ai réalisé que le bébé était mort. Les hommes ont saisi la victime par les poignets et les pieds et l’ont brûlée. Le garçon se tenait là, immobile, fixant les flammes. Il se mordait la lèvre inférieure si fort qu’elle saignait. La flamme brûlait bas, comme le coucher du soleil. » Le garçon se retourna et s’éloigna tranquillement.

Ce récit semble être basé sur le film japonais de 1988 “Le tombeau des lucioles”. Un film terrible sur un petit garçon et la bataille de sa sœur cadette pour survivre au Japon pendant la Seconde Guerre mondiale. C’est un film extrêmement convaincant qui est fortement recommandé.

Leave a Comment