Un homme adopte une vieille dame vivant dans une remorque sale pour qu’elle ne meure pas seule et hérite de 1 $ après sa mort

907 Views

Un homme gentil adopte une pauvre vieille dame vivant dans une caravane sale pour lui offrir une vie meilleure. Quand elle meurt, il découvre qu’elle lui a laissé un héritage d’un million de dollars. Il se demande où elle a obtenu tout cet argent jusqu’à ce qu’il lise la lettre qu’elle lui a laissée.

Hector Hoffman s’arrêta, essayant de reprendre son souffle. Il examina sa montre Apple et rayonna de satisfaction lorsqu’il vit combien de calories il avait brûlées. La course du soir lui a sans aucun doute été bénéfique, et il était heureux d’avoir été si soucieux de sa santé récemment.

Les jours comme ceux où le temps était agréablement venteux, Hector se faisait une routine de courir le soir. C’était un homme d’affaires qui travaillait principalement à domicile et, en raison de l’environnement de travail trop confortable, il avait pris beaucoup de kilos, ce qui, il le savait, ne lui faisait pas de bien.

Après avoir couru pendant un moment, Hector s’est assis sur un banc et a bu de l’eau avant de commencer un nouveau tour. En regardant autour de lui, il a vu qu’il y avait beaucoup de caravanes garées autour de la zone. De nombreux habitants de cette partie de la ville vivaient dans des maisons mobiles et des caravanes, trouvant cela plus pratique qu’un logement permanent.

Quand Hector se sentit prêt, il reprit sa course à travers le parc, et c’est alors qu’il remarqua une vieille femme assise sur un banc au fond. C’était la quatrième fois qu’il la voyait en une semaine. Il savait qu’elle vivait dans l’une des vieilles roulottes et qu’elle était souvent seule.

La femme rappelait à Hector sa grand-mère qui avait la même monture, un doux sourire et portait les mêmes lunettes rondes. Avant de quitter le parc ce jour-là, Hector a décidé de s’arrêter chez la vieille dame et de lui demander si elle allait bien.”Bonjour, madame,” dit-il. “Je suis Hector. J’habite dans ce quartier. Je ne sais pas comment dire ça, mais tu me rappelles ma grand-mère. Je voulais juste te demander si tu vas bien. Je te vois toujours ici, et tu Je suis toujours seul.”

La vieille dame rougit. “Oh, Hector, tu es un homme si attentionné. Les gens ne semblent plus se soucier des autres. S’il te plaît, assieds-toi. Je suis Lydia.”

Alors qu’Hector était assis à côté de Lydia, elle a commencé à lui raconter son histoire. “J’ai trois fils”, a-t-elle déclaré. « Pas si seuls, si tu y penses. Mais ils sont tous occupés par leur vie et leur travail. J’espère qu’ils viendront voir leur mère un jour.

“Un million de dollars?” Il y avait de la panique parmi les fils de Lydia. « Où a-t-elle obtenu tout cet argent ? Comment peut-elle le laisser à un étranger ? »
“Je suis sûr qu’ils viendront, Lydia. Mais si jamais tu as besoin de parler à quelqu’un, fais-le moi savoir. Je viens dans ce parc tous les soirs pour courir. Je serai plus qu’heureuse de t’écouter.

“C’est très généreux de ta part, fiston. Merci !”

Avant de quitter le parc ce jour-là, Hector a laissé sa carte de visite à Lydia.

Quand Hector est revenu au parc le lendemain, il s’attendait à revoir Lydia, mais elle n’était pas là. Il pensait qu’elle n’était peut-être pas venue au parc, mais après avoir couru un moment, il l’a repérée. Elle portait des chaussures de course et se tenait au fond du parc, regardant autour d’elle avec confusion.

« Lydie ? » Hector sourit en s’arrêtant devant elle. “Est-ce que ça va?”

Lydia redressa sa robe et s’éclaircit la gorge en rougissant. “J’ai pensé que je pourrais te rejoindre pendant que tu cours dans le parc. Tu vois, la marche est un excellent exercice. Puis-je ?”

Hector ne put contenir son large sourire après avoir vu à quel point Lydia était consciente dans sa robe et ses chaussures de course. “Bien sûr, ça va, Lydia,” dit-il en souriant. « Tu es superbe. Allez ! »À partir de ce jour, Lydia rejoindrait Hector chaque fois qu’il venait au parc pour courir. Bien qu’elle se soit souvent fatiguée et ait abandonné trop tôt, elle a fait de son mieux pour suivre le rythme et, avec le temps, elle s’est liée d’amitié avec Hector.

Un jour, Lydia ne s’est pas présentée au parc après avoir prévu d’aller se promener. Hector l’a attendue, supposant qu’elle était juste en retard. Il avait son numéro de téléphone, alors il l’a appelée, mais elle n’a pas décroché.

Hector fut soudain inquiet. Il est allé à sa caravane, mais elle n’y était pas non plus. À ce stade, il a décidé de demander à ses voisins, et c’est alors qu’il a appris que Lydia avait été transportée à l’hôpital la nuit précédente après s’être évanouie.

Hector se rendit directement à l’hôpital, où il vit une Lydia pâle souriant légèrement depuis son lit.

« Que s’est-il passé, Lydia ? demanda-t-il, inquiet. « Pourquoi ne m’as-tu pas appelé alors que tu ne te sentais pas bien ?”Oh, ma chérie, j’étais sur le point de le faire,” dit-elle doucement. “Mais je ne sais pas ce qui s’est passé. Je me souviens seulement de m’être réveillé ici…”

« Voulez-vous que j’appelle votre famille ? Je pense qu’ils devraient savoir que vous êtes ici.

“Tu peux essayer,” dit-elle faiblement, “mais je ne pense pas qu’ils viendront, chéri. Je ne…”

Hector appela toujours les fils de Lydia, mais comme elle l’avait prédit, ils n’avaient aucune intention de lui rendre visite. « Elle n’est pas notre problème ! Ne nous rappelle plus ! dit son plus jeune fils et il raccrocha.

Voyant Lydia disparaître sous ses yeux sans sa famille sur laquelle s’appuyer, Hector a décidé de demander la garde légale de Lydia.

“Je veux t’inviter à passer tes derniers jours avec moi,” suggéra Hector à Lydia. Elle a accepté avec joie car ses enfants l’ont reniée et elle voulait aussi rendre son dernier souffle heureux. Obtenir sa garde a été un processus fastidieux, mais tout a finalement fonctionné.Lydia et Hector vivaient harmonieusement, se promenant constamment dans le parc et regardant sa série télévisée préférée. Hector a fait de son mieux pour égayer les derniers jours de la vie de son ami. La veille de sa mort, Lydia a déclaré qu’ils étaient les meilleurs mois de sa vie.

Le dernier souhait de Lydia était que ses fils assistent au moins à ses funérailles, mais ils ne voulaient pas cela, et Hector a dû travailler dur pour les persuader.

Enfin, le jour de l’enterrement, après que tout le monde ait fini de prier et qu’il était temps de dire au revoir à Lydia, une voiture noire s’est arrêtée à l’extérieur du cimetière. Un homme majestueux est sorti de la voiture et s’est présenté comme l’avocat de Lydia, M. Benerson.

“Maman avait un avocat ? Qu’est-ce qu’elle en ferait ? Elle a à peine survécu après le décès de papa !” dit son fils aîné, choqué.

M. Benerson s’approcha d’Hector et lui tendit une enveloppe. “M. Hector Hoffman ? Mme Wolf a laissé quelque chose pour vous et ses fils. Elle savait que ses derniers jours étaient proches, et elle m’a demandé de vous les remettre après sa mort. Pour être précis, vous avez hérité de tout ce que Mme . L’argent de Wolf – un million de dollars.””Un million de dollars?” Il y avait de la panique parmi les fils de Lydia. « Où a-t-elle obtenu tout cet argent ? Comment peut-elle le laisser à un étranger ? » Ils ont menacé de poursuivre Hector et de réclamer l’argent, mais Hector n’a pas réagi.

Au lieu de cela, après l’enterrement de Lydia, il s’est assis seul à côté de sa tombe fraîchement creusée et a lu sa lettre. Bientôt, il put sentir de chaudes larmes couler sur ses joues.

“Cher Hector,

Ne sois pas triste. J’étais consciente que ce jour était proche, alors j’y étais préparée.

Merci beaucoup pour tout ce que vous avez fait pour moi, Hector. Tu étais la famille que Dieu m’a envoyée à un moment de ma vie où j’étais terriblement seule. Parce que tu t’occupais de moi comme de la famille, je devais faire ça pour toi. J’ai économisé cet argent toute ma vie et je n’en ai jamais dépensé un sou pour moi. Pourquoi demandes-tu? Parce que je n’ai pas vu l’intérêt. Je voulais tout donner à mes fils au début, mais ils n’ont jamais eu besoin de moi une fois debout.

J’étais content de la vie humble que je menais. Je ne savais pas quoi faire de l’argent quand j’ai réalisé que je n’avais que peu de temps à vivre jusqu’à ce que je pense à toi. Tu le mérites, Hector, alors j’espère que tu l’accepteras avec gratitude. Merci d’être devenu ma famille quand j’avais besoin de quelqu’un sur qui m’appuyer. Je vous en serai éternellement redevable.

Aimer,

Lydia Loup.”

Hector n’arrêtait pas de pleurer. Il savait que Lydia lui manquerait toujours. Il s’est assis près de sa tombe pendant un long moment, lui disant à quel point sa compagnie lui manquerait et pleurant à tue-tête.

Pendant ce temps, Lydia n’a pas laissé ses fils glisser. Elle leur a laissé une lettre, leur disant à quel point ils l’avaient horriblement traitée. Et elle leur réservait une surprise :

“… Vous avez eu ce que vous méritiez, les garçons. Après tout, vous ne vous êtes jamais soucié de moi et vous m’avez détesté pour ma pauvreté. Ne vous inquiétez pas, je ne vous ai pas laissé les mains vides. Vous pouvez avoir ma vieille caravane. aura besoin de quelques réparations importantes, mais je suis sûr que vous pouvez gérer cela. J’espère que vous avez une bonne vie !

Avec amour,

Votre mère.”

Que pouvons-nous apprendre de cette histoire ?

Nous ne choisissons pas notre famille, mais nous pouvons décider qui mérite d’être appelé famille et qui ne le mérite pas. Les garçons de Lydia ne se sont jamais occupés d’elle en raison de son mode de vie pauvre, tandis qu’Hector la traitait comme une famille. En fin de compte, Lydia a considéré Hector comme sa vraie famille plus que ses propres fils, et elle l’a récompensé pour cela.
Un jour, chacun obtient ce qu’il mérite. Les fils égoïstes de Lydia ont finalement eu ce qu’ils méritaient : rien d’autre qu’une vieille caravane.
Partagez cette histoire avec vos amis. Cela pourrait égayer leur journée et les inspirer

Si vous avez aimé cette histoire, vous aimerez peut-être celle d’un millionnaire qui découvre accidentellement que sa fille vit dans une vieille caravane avec ses bébés jumeaux.

Cette pièce est inspirée d’histoires de la vie quotidienne de nos lecteurs et écrite par un écrivain professionnel. Toute ressemblance avec des noms ou des lieux réels est purement fortuite. Toutes les images sont uniquement à des fins d’illustration. Partagez votre histoire avec nous; peut-être que cela changera la vie de quelqu’un.

Leave a Comment