Une femme qui a perdu l’espoir de devenir maman trouve une poussette avec son bébé, plus tard une maman bio exige son retour

538 Views

Une femme qui a toujours voulu être mère adopte un petit garçon qu’elle a trouvé abandonné dans sa poussette. Plus tard, sa mère biologique exige son retour.

Si vous êtes le genre de personne qui ne peut s’empêcher de jeter un coup d’œil dans une poussette ou de roucouler sur les bébés des autres, vous comprendrez Linda. Linda est née pour être maman, mais d’une manière ou d’une autre, cela ne s’est jamais produit.

D’abord, elle n’avait pas le bon homme, puis ce n’était pas le bon moment… Enfin, quand c’était le bon homme et le bon moment, son corps l’a trahie. Elle avait abandonné tout espoir jusqu’à ce qu’elle jette un coup d’œil dans une poussette dans un centre commercial très fréquenté…

Linda a vu la poussette garée devant un magasin qui vendait des vêtements et des meubles pour bébés. Elle pensa que la mère s’était peut-être penchée une seconde pour regarder quelque chose pour son bébé.

Bien sûr, c’était quelque chose de très dangereux, et Linda s’est approchée pour s’assurer que tout allait bien avec le bébé. Elle a vu un petit enfant profondément endormi, avec des paupières pâles et délicates et une bouche en bouton de rose.

“Oh, tu es une chose précieuse !” murmura Linda. “J’aimerais que tu sois à moi…” Linda ne savait pas que son plus grand rêve était sur le point de se réaliser.

Une mère se battra bec et ongles pour son enfant.

Linda a attendu près de la poussette pendant vingt minutes, mais aucune maman n’est apparue. Elle a commencé à s’inquiéter. Quelque chose était-il arrivé à la mère du bébé ? Elle a demandé à un passant d’entrer dans le magasin de bébé et de demander si c’était le bébé d’un client.

Non. Personne dans ce magasin ou dans les établissements voisins n’avait vu le bébé ou sa mère. Alors Linda a appelé la sécurité du centre commercial et la police. À ce moment-là, plus d’une heure s’était écoulée.

Les gardes de sécurité et la police ont fouillé le centre commercial, mais quelle que soit la mère du bébé, elle était partie. Linda était horrifiée. Qui abandonnerait un bébé aussi précieux dans un centre commercial bondé ?

Les services à l’enfance ont pris le bébé (c’était un garçon), mais au cours des mois suivants, Linda est restée en contact. Elle a vérifié le bébé, et finalement, elle a demandé aux travailleurs sociaux si elle et son mari pouvaient demander à adopter le petit garçon.

Linda et son mari Ron ont dû passer de nombreuses entrevues, mais finalement, ils ont ramené le petit Davy à la maison. Linda et Ron étaient ravis. Enfin, leur vie était complète.

Davy était le centre du monde de ses parents, un petit garçon pétillant et bruyant qui a commencé à courir avant de savoir marcher. Le cœur de Linda a débordé. Elle aimait ce bébé plus que sa propre vie.

Mais la paix de la petite famille a été brisée lorsque Davy avait trois ans. Les services à l’enfance ont appelé et ont dit que la mère biologique de Davy exigeait le retour de son bébé.

« Mais nous l’avons adopté ! haleta Linda. « Il est à nous ! Il n’a jamais connu d’autres parents !

Cependant, la mère biologique de Davy a affirmé que son fils lui avait été volé et qu’elle le cherchait depuis trois longues années. Elle était prête à poursuivre Linda et Ron en justice pour annuler l’adoption.

“S’il vous plaît,” supplia Linda l’assistante sociale. « Laisse-moi lui parler ! Si c’est une mère, elle voudra le meilleur pour Davy ! Il aura le cœur brisé s’il nous est arraché !

À la surprise de l’assistante sociale, Anna, la mère de Davy, a accepté de rencontrer Linda et Ron. C’était une grande femme avec des lèvres boudeuses et sensuelles et de longs ongles pointus et artificiels. Elle n’avait pas du tout l’air maternelle.

“Je sais que tu aimes Davy”, a déclaré Linda. “Je sais que tu veux ce qu’il y a de mieux pour lui…”

“Chérie,” dit Anna d’une voix traînante. “Tu peux laisser tomber le doux numéro de maman avec moi ! Je sais ce que tu cherches ! La même chose que moi, n’est-ce pas ? Combien gagnes-tu pour mon enfant ?”

“Obtenir?” haleta Linda. “Je ne comprends pas!”

“L’argent, chéri!” Anna a dit. “J’ai fait des recherches, et si vous savez comment traire la vache, vous pouvez récolter des milliers de dollars grâce aux subventions fédérales, aux subventions de l’État, à l’aide sociale, sans parler de ces fondations au cœur saignant !”

“Argent?” haleta Ron. “Tu penses qu’on veut Davy pour de l’ARGENT ?”

« Pourquoi d’autre ? » demanda Anna.

“Nous l’aimons”, a déclaré Linda avec colère. “C’est quoi d’autre. Est-ce que l’argent est la raison pour laquelle vous voulez notre fils?”

“MON FILS!” dit Anne. “Et ne l’oublie pas ! Quand il est né, j’étais avec ce type riche. On a beaucoup voyagé et fait la fête, tu vois ? Alors le gamin a vraiment gêné mon style.

“Alors je l’ai laissé tomber, mais quand Frank m’a largué, un ami m’a parlé de la sauce au beurre de la mère célibataire. Ce gosse est mon ticket-repas, et je l’encaisse !”

Linda sourit. “Tu penses?” demanda-t-elle en levant son portable. “Je viens d’enregistrer toute cette conversation, et je la présente au juge !”

Anna était furieuse, et elle a déclamé et déliré, mais finalement, elle a dû accepter la décision du juge. Davy était le garçon de Linda et Ron, et il serait à eux pour toujours.

Que pouvons-nous apprendre de cette histoire ?

La famille est créée par l’amour, pas par l’ADN. Même si Anna était la mère biologique de Davy, c’était Linda qui l’aimait et le chérissait.
Une mère se battra bec et ongles pour son enfant. Linda était déterminée à sauver Davy d’une femme qui voulait juste l’exploiter comme ticket de repas, et elle a réussi.

Partagez cette histoire avec vos amis. Cela pourrait égayer leur journée et les inspirer.

Si vous avez aimé cette histoire, vous aimerez peut-être celle d’un petit garçon abandonné par sa mère qui pense qu’il la retient de la belle vie. Il est adopté et heureux – jusqu’au retour de sa mère.

Cette pièce est inspirée d’histoires de la vie quotidienne de nos lecteurs et écrite par un écrivain professionnel. Toute ressemblance avec des noms ou des lieux réels est purement fortuite. Toutes les images sont uniquement à des fins d’illustration. Partagez votre histoire avec nous; peut-être que cela changera la vie de quelqu’un.

Leave a Comment